AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet    Partagez|

babyz - you don't have the right to leave me. ever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Caste trois
avatar



- EMPLOI : Soigneuse de lamas dans un élevage
- ETUDES : Formation soins animaux
- LOGEMENT : Appartement
- NEED TO KNOW : - est couplé depuis peu et est passé caste 3 (était 4)
- est amoureuse d'un homme marié
- travaille avec des lamas et parfois des moutons
-
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal & gabriel & maya
- DISPO RP : oui
- © : junkiie
- TES CREDITS : 159
- MESSAGES : 220
- DATE D'INSCRIPTION : 28/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t177-lee-the-sun-goes-up http://nochoices.forumactif.com/t190-lee-life-and-the-rest http://nochoices.forumactif.com/t191-puce-electronique-de-leena
MessageSujet: babyz - you don't have the right to leave me. ever.   Lun 1 Oct - 23:28

Tu ne sais pas trop ce qu’il passe mais tu as vite fait de rester chez toi, de t’enfermer. Heureusement tout n’est pas régi par l’électronique chez toi. Bien vite tu songes que tu ne sais pas où est david. Tu cherches, tu aimerais savoir, s’il va bien. Mais il ne répond pas. Inquiète tu sors de chez toi tremante, pas rassurée du tout. Tu sursautes à chaque fois que tu croises des gens, la foule t'oppresse. Il y a des gens partout. Tu dois aller dans l'hôpital où il habite, s’il s’est passé quelque chose, il faut que tu saches. Ton petit coeur bat vite, tu arrives assez vite là où tu veux, enfin, compte tenu que tu ne peux prendre les transports. A pied, tu es crevée. Tu arrives, à bout, et ils te récupèrent. Mais tu ne veux pas qu’on te regarde. Tu n’es que fatiguée. Tu leur demandes ton nom. Tu te fais passer pour sa nounou. Tu ne sais pas plus si Melina va bien, juste que tu sais désormais qu’il est ici. Tremblante tu te diriges assez vite à sa chambre. On se demande comment tu as fait. Tu arrives et pousse un ptit cri en le voyant. Que s’est il passé pense tu horrifiée. Il est platré, il a une atèle. Tu restes plantée là puis tu “cours” vers son lit et se blottit contre son bras valide. Tu te colles à lui, tu risque de rester là ad vitam aeternam. Tu essuies son nez, tes ptits yeux larmoyants. - Tu.. Qu'est ce qui s’est passé ? - Que tu dis lui serrant sa grande main, tenant comme s’il allait s’échapper. Tu pelotonnes contre lui. Le premier qui te fait bouger de là, tu mords. Tu lui déposes un ptit bisous sur la joue mai tu n'oses rien faire de plus.

_________________
i'm free above all
need some arm around me anyway

Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Éleveur de bouteilles de vin
- ADJ : 30
- COMPTES : //
- DISPO RP : Dispo
- © : Lux Aeterna
- TES CREDITS : 132
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 30/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: babyz - you don't have the right to leave me. ever.   Mer 3 Oct - 22:55

T'es tellement en vrac, t'aurais voulu être ailleurs à ce moment là, mais t'étais dans cet ascenseur et il a failli être ta tombe. Heureusement ça n'a pas été le cas, mais il t'a secoué dans tous les sens, et résultat, t'as des plâtres, des atèles sur les membres. Heureusement, dans ton malheur, ta virilité n'a pas été touchée. Tu peux encore bander comme un taureau même si les galipettes, c'est pas pour tout de suite. Tu sais pas exactement ce que tu as en vrai, mais t'as un genou plâtré, et l'autre bien amoché. Tu sortiras d'ici sur un fauteuil roulant sans doute, et puis t'as le coude gauche aussi qui est avec une atèle. En gros, il te reste que le côté droit qui est encore valide. Et puis t'as les points de suture sur l'arcade qui a explosé sous le choc, heureusement pas de trauma crânien, mais quand même, une grosse frayeur. T'es là, sur ton lit d'hôpital, et soudain, tu ne sais pas comment, elle arrive. Elle est là. Tu sais pas comment elle a su, tu sais pas comment elle a pu entrer ici puisque techniquement, elle est même pas de ta famille alors que pourtant c'est la femme que tu aimes. Et aussitôt, tu te sens déjà mieux, comme si elle avait cette capacité à t'apaiser dans les moments les plus difficiles. Et elle se love contre toi, de ton côté encore en état, elle se cramponne à toi. Elle ne sait pas ce qui s'est passé, mais elle a compris, elle a failli te perdre, tu as failli la perdre. Heureusement ce n'est pas le cas.

" Accident d'ascenseur. J'ai cru que jamais je te reverrais. Comment t'as pu être ici aussi vite ? "

Et instinctivement, lorsqu'elle dépose ce baiser sur ta joue, tu réalises que tu n'es pas en train d'avoir des hallucinations, et une larme coule sur ta joue. Ce n'est guère virile, mais tu as vu la morte passée si près de toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : Soigneuse de lamas dans un élevage
- ETUDES : Formation soins animaux
- LOGEMENT : Appartement
- NEED TO KNOW : - est couplé depuis peu et est passé caste 3 (était 4)
- est amoureuse d'un homme marié
- travaille avec des lamas et parfois des moutons
-
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal & gabriel & maya
- DISPO RP : oui
- © : junkiie
- TES CREDITS : 159
- MESSAGES : 220
- DATE D'INSCRIPTION : 28/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t177-lee-the-sun-goes-up http://nochoices.forumactif.com/t190-lee-life-and-the-rest http://nochoices.forumactif.com/t191-puce-electronique-de-leena
MessageSujet: Re: babyz - you don't have the right to leave me. ever.   Lun 5 Nov - 2:21

Tu dois l'avouer tu as eu peur. Très peur. Et le voir dans cet état n'aide pas. Le pire étant qu'il n'est pas ton mari. Que ce n'est pas ton job officiellement de prendre soin de lui. Tu as envie de hurler. De dire que c'est ton homme. Que personne d'autre doit y toucher. Tu es contre lui. Tu es rassurée. Un p'tit peu. Tu caresses son bras valide. Ne peut pas t'empêcher de mater ses jambes.

D'ascenseur ? Tu peux être plus précis ?

Tu tripotes. Tu passes ta main sur le bandage de son torse. Tu câlines. Tu frottes ta petite tête sur lui. Tu embrasses son bras puis va chercher ses lèvres. Tu te rassures. Tu te rappelles qu'il est bien là. Qu'il va “bien”.

Je me suis fait passer pour ta nounou.

Que tu dis Doucement, toujours lovée contre lui. Tu es bien. Tu es avec l'homme que tu aimes.

Dis moi. Je pourrais… enfin il va te falloir de l'aide et.. Tu crois que melina serait ok que je partage ta chambre ? Je peux pas dormir te sachant chez toi. Moi chez moi.
.

Bien sur tu omettais que tu préférais tout sauf être chez toi. Que ton mari te faisait peur. Que tu n'aimais pas qu'une autre le touche. Tu étais un p'tit cœur mais jalouse, tu étais bien moins adorable. Même si tu n'étais pas violente. Tes sentiments l'étaient. Il comptait énormément pour toi. Et puis il illuminait tes journées.

Je veux pas que tu sois loin. Jvais m'inquièter.


Oh ça il s'en doutait. Il te connaissais bien. Sa phrase te revint en mémoire. Tu l'avais occulté.

Dis pas ça. Tu iras nulle part sans moi. Tu as mal mon ange. C'était. Dur là bas ?


Tu demandais mais tu savais qu'une partie de toi allait pas aimer sa réponse. L'idée qu'il ait pu souffrir, avoir peur, te retournait les entrailles. Tu jouais avec sa main. La serrant. La caressante. Si tu le perdais. Tu te perdais avec.

_________________
i'm free above all
need some arm around me anyway

Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Éleveur de bouteilles de vin
- ADJ : 30
- COMPTES : //
- DISPO RP : Dispo
- © : Lux Aeterna
- TES CREDITS : 132
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 30/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: babyz - you don't have the right to leave me. ever.   Ven 16 Nov - 19:13

Elle est contre toi, elle se sent mieux comme ça, plus rassuré, tu le vois clairement, ça lui fait du bien, mais ça ne te guérit pas malheureusement, même si dans le cas précis, tu aimerais que ce soit le cas, que plus elle reste contre toi, moins tes blessures sont graves. Mais ce n'est pas le cas, alors elle demande des précisions sur tes propos un peu trop vaste à son goût. Tu ne veux pas l'alarmer, elle n'a pas à connaître dans la précision les choses, non. Tu as du mal, mais tu es en vie, c'est ce qui compte, n'est ce pas ? Pour toi, c'est ce qui compte, la prochaine fois tu ne prendras pas l'ascenseur, c'est aussi simple que ça, mais ce sera dans un bon petit moment quoiqu'il arrive. Elle te dit qu'elle s'est fait passé pour la nounou, ta nounou et ça te fait sourire. Tu ne sais pas comment cela a pu passé, mais elle est là, alors, c'est tout ce qui compte, non ? Oui, c'est ce que tu te dis. Alors tu réponds à sa question.

" L'ascenseur s'est arrêté d'un coup, puis on a perdu quelques étages d'un coup ... "

Un accident d'ascenseur en quelques sortes, que pouvais-tu dire de plus ? Cela n'aurait pas de sens si tu en disais plus, alors tu ne le fais pas, et tu tentes de lui sourire, alors qu'elle reste là, contre toi, bien qu'elle s'agite presque trop pour toi, mais tu souris pour ne rien montrer. Si elle bouge trop ça te fait mal, pas trop, mais suffisamment pour que le sourire devienne jaune. Mais tu veux te montrer fort, pour elle, pour qu'elle ne craque pas, pour qu'elle ne pense pas à l'impensable qui n'est de toute façon pas arrivé. Et puis, elle te le dit, qu'elle veut rester près de toi, qu'elle ne sait pas si Melina va vouloir. Est ce qu'elle acceptera que vous partagiez votre lit sachant ton état ? Elle le sait, elle l'a compris ce qui se passait entre vous depuis un petit moment. C'est comme ça, elle s'y est fait, vous n'êtes que de très bons amis, vous avez réussi sur un coup de tête à faire un gosse, c'est presque un exploit, de la chance, chose dont tu manquais en ce moment, quoique, tu pouvais avoir une Leena rien que pour toi, au petit soin au moins, c'était bien ça même si tu n'avais pas besoin de ça pour qu'elle soit présente.

" Il faudra lui demander, mais moi, je suis d'accord pour t'avoir près de moi quoiqu'il arrive, tu le sais bien. Qu'est ce que je ferais sans toi ? "

Pas grand chose, tu en es certains, elle t'es si précieuse. Elle s'inquiétera quoiqu'il arrive, même si elle est proche de toi, mais elle s'inquiétera un peu moins, c'est une certitude que tu as là. La négociation avec Melina ne sera donc qu'une formalité, dans ta tête, c'est comme ça que ça se passe. En vérité, c'est le mari de Leena qui te fait penser au pire à vrai dire. Et s'il sait ? Mais tu préfères chasser cette idée de ta tête. Et finalement, elle revient sur ce que tu as dit, sur le fait que tu pensais peut être ne plus jamais la revoir.

" Tu sais, si l'ascenseur avait agit différemment ... mais ça n'est pas arrivé, heureusement. "

Les mots ont du mal à sortir, tu repenses à la situation et ça te fait mal. Alors tu tentes de relativiser, de positiver même, et ce n'est pas simple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: babyz - you don't have the right to leave me. ever.   

Revenir en haut Aller en bas
 
babyz - you don't have the right to leave me. ever.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» PEOPLE ALWAYS LEAVE (15/03 14h55)
» LEAVE YOURSELF BEHIND | SKYLER & ZOE | J3 & J4 {arrangé}
» IUKHA ⊱ leave out all the rest.
» ⅲ — NOS PARTENAIRES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No choices :: Welcome to Heaven :: The Agency-
Poster un nouveau sujet   Sauter vers: