AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet    Partagez|

Violet& gabriel - beginning of the end

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Caste un
avatar



- EMPLOI : Patron d'une multinationale de lingerie
- LOGEMENT : Villa
- NEED TO KNOW : - il a pas su ce qu'était l'amour, même quand sa femme a voulu lui montrer. imperméable.
- il a rencontré une femme qui lui fait ressentir un tas de choses pour la première fois. il ne peut pas l'ôter de son esprit.
- il aime sa femme, mais pas comme elle aimerait.
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal&lee&maya&ley
- DISPO RP : oui
- © : Thinkky & junkiie
- TES CREDITS : 77
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t157-gabriel-classy-broody http://nochoices.forumactif.com/t198-gabriel-37-ans-gerant-d-une-multinationale-de-lingerie-caste-1-distnt-et-froid-aux-premiers-abords http://nochoices.forumactif.com/t199-puce-electronique-de-gabriel
MessageSujet: Violet& gabriel - beginning of the end   Jeu 5 Juil - 7:37

Tu rentres de ton boulot sans te préoccuper de rien. L'avantage d'être perfectionniste et prévoyant, quand tu as finis tu sais que tout est fait plus ou moins. Que tu as pas à t'inquiéter. Poids pas mal de gens c’est pas le cas. Tu sais qu'il suffirait de pas grand chose pour perdre tout ce que tu as. Ce soir tu entres dans la ruelle et tout ne se passe pas comme tu le pensais. Pas du tout même. Tu t'arrêtes. Des types te prennent en traître et sans que tu aies le temps de dire ouf tu te retrouves à l'hôpital avec l'épaule en miettes et des bleus un peu partout. Ta tronche fait peur à voir. Tu dois voir demain les comptes et la tenue d’une des boutiques et tu y vas du coup. Tu souris. Pas question de venir dans cet état. Tu iras ce soir après la fermeture. Tu sors de l'hôpital aussi sec. Tu n'aimes pas ces endroits. Tu les détestes même. Tu ouvres et es étonné que ce soit ouvert. Tu fronces les sourcils. Mais ce qui te tombe dessus n’a rien de menaçant. Ou au moins pas le même genre. Une femme essaye un de tes produits. Sa peau est sublime. Son corps fin et frêle. Tu t’adosses à la porte. Tu imagines tes doigts dessus. Même si tu t’es toujours refusé à faire quoi que ce soit. Cette société est malade. Elle met en duo des gens qui ne sont pas amoureux. Tu souris puis grimaces. - Joli. Vous avez essayé le bleu ? Sinon vous pourriez faire les affiches du logement mois prochain. Quoi que. Non. J'ai pas envie de partager la vue. - Que tu dis à ta propre surprise. Tu te surprends à être tout sauf professionnel. - Oubliez ça. Vous me direz si vous êtes partante. Je vais aller m'occuper des comptes. Madame. - Que tu dis avec déférence puis tu vas t’enfermer dans le bureau. Qu'est ce qui te prends ? Tu n’as jamais été si familier. Certes ce n'est pas la première fois que tu la vois elle. Mais still.

_________________
teach me how to love
can't really stay far



Dernière édition par Gabriel Fitzpatrick le Mar 18 Sep - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : vendeuse de lingerie fine, elle a sourire accrocheur et le regard quémandeur.
- ADJ : 23
- COMPTES : nop.
- DISPO RP : fiche de prés là
- © : ultraviolences / icons (solosands & Solsken)
- TES CREDITS : 45
- MESSAGES : 27
- DATE D'INSCRIPTION : 04/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Mar 24 Juil - 8:45

Les visages défilent sous les secondes futiles. Silhouettes graciles ou courbes masculines, les corps s’entassent dans les murs étroits. Boutique d’infortune aux airs de prison. Les jours passent sans audace, quotidien lassant sous la routine à la con. Travailler pour gagner quelques billets. Faire semblant d’aimer pour ne pas se faire rejeter. Société délabrée, archaïque et sadique. Système bousillé pour maintenir un équilibre défait. La révolte gronde en retrait dans les caboches enflammées par les désirs de rébellion. Anarchie latente dans les esprits déments. Besoin létal de se faire la malle ou de se tirer une balle plutôt que de céder aux règles animales. Ca gronde à l’intérieur un orage bestial. Une tempête cannibale sous les enjeux abyssales. L’impression d’être menottée, paralysée par cette société. La poupée elle tourne en rond, un goût dégueulasse sur le palais. Elle se faufile entre les carcasses, un sourire jovial qui cache l’ennui colossal. Puis elle encaisse sous les consommations à répétition, sous vêtements qui s’infiltrent entre ses doigts avant de créer les fantasmes pour ces couples arrangés. Bouts de tissus qui tissent les frictions et la tentation. Elixir de passion et de libération, mais qui a des saveurs de condamnations pour la brune piégée.

Et les heures s’enfilent, lentes et longues sous les rictus guillerets ou achevés. Lorsque la lune se faufile dans le ciel et que les lumières s’éteignent petit à petit. Et que la sentence s’enlise sous le silence et la solitude. Elle se retrouve bien vite seule Violet, dans la petite boutique délavée. Un air de liberté quand il n’y a plus personne pour l’observer. Alors elle vogue entre les rayons, l’envie fantasque de se prêter au jeu et de s’apprêter pour peut être un des prochains pigeons qui tentera de la toucher. Car la nuit, la jolie devient moisie. Tentatrice et prédatrice qui se nourrit de la facilité de la luxure, qui tente pour prendre. Voleuse au visage doucereux et à l’âme dangereuse. Elle séduit pour quelques billets avant d’imposer son canon sur les tempes des étrangers. Et elle recommence à chaque soirée. Comme un divertissement particulier… Alors elle attrape un ensemble en dentelle la cruelle. Porte jarretelles et sous vêtements tout en blanc. Tenue qui dessine son corps insolent. Elle l’enfile sans faire attention avant de se scruter dans le miroir quelques instants. Gamine devenue femme au charme animal. « Joli. Vous avez essayé le bleu ? Sinon vous pourriez faire les affiches du logement mois prochain. Quoi que. Non. J'ai pas envie de partager la vue. » Puis le sursaut soudain sous la voix grave et les mots à la volée. Les rougeurs montent immédiatement sur les pommettes lorsqu’elle se retourne la môme prise au délit. Et le sourire s’accroche aux lèvres rosées sous le visage familier. Un air provoquant sur le visage innocent. « Oubliez ça. Vous me direz si vous êtes partante. Je vais aller m'occuper des comptes. Madame. » Et le rattrapage, l’évasion soudaine face à la familiarité et la possessivité. La poupée elle n’a pas le temps de bien l’observer que déjà le propriétaire de la boutique fuit. Fantôme errant qu’elle voyait bien trop souvent et qui semblait toujours sur ses gardes. Il venait d’abaisser une barrière et elle allait s’engouffrer dedans la beauté. Alors elle le suit la jolie, la timidité envolée et l’envie de le titiller. Elle glisse derrière lui, ouvrant la porte du bureau, un sourire léger sur ses traits maquillés. Puis elle remarque enfin les ecchymoses sur les traits particuliers, la violence injectée, imprégnée dans la peau. Et c’est plus fort qu’elle quand elle s’approche pour toucher les bleus tout doucement. Les sourcils froncés sous l’inquiétude et la tendresse entre ses phalanges glacées. Haine pour l’agressivité gratuite et les souffrances fortuites. « Qu’est ce qu’il s’est passé? » Et la voix craque sous le silence pesant, sous la tension oppressante. Liberté qu’elle prend la poupée, premier pas avant les fracas.

_________________


you know i'm no good
take the mirror from the wall so i can't see myself don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts i'm the one i fear the most...
Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Patron d'une multinationale de lingerie
- LOGEMENT : Villa
- NEED TO KNOW : - il a pas su ce qu'était l'amour, même quand sa femme a voulu lui montrer. imperméable.
- il a rencontré une femme qui lui fait ressentir un tas de choses pour la première fois. il ne peut pas l'ôter de son esprit.
- il aime sa femme, mais pas comme elle aimerait.
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal&lee&maya&ley
- DISPO RP : oui
- © : Thinkky & junkiie
- TES CREDITS : 77
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t157-gabriel-classy-broody http://nochoices.forumactif.com/t198-gabriel-37-ans-gerant-d-une-multinationale-de-lingerie-caste-1-distnt-et-froid-aux-premiers-abords http://nochoices.forumactif.com/t199-puce-electronique-de-gabriel
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Mar 24 Juil - 18:55

Tu la regardes. Elle est juste devant toi. Elle est parfaite. Sublime. Elle te touche. Tu tressailles. Tu ne feras rien. Du moins c’est ce que tu te dis. Tu na’s jamais été de ceux qui se laissent aller. Qui partagent tout. Toi tu aimes tout garder. Depuis gamin. Ne pas perdre son sang froid. Ne pas toucher unz femme. Même si on la désire. Manque de bol tu ne désires pas ta propre femme. Toute façon tu as toujours respecté ton mariage. Jamais tu n’as failli. Mais tu n’es pas sûr. Avec elle. Tu lèves les yeux vers elle. Tu es sous le charme. - Un contre temps. - Tu n’es pas de ceux qui s'épanchent. Qui parlent. Pourtant tu n'as pas eu de mal en la voyant. Une erreur. Tu ne bouges plus. Sous ton regard elle reste. - Vous restez toujours si tard ? - Que tu demandes. Curieux. Tu devrais pas lui parler. Tu devrais te taire. La sommer de quitter le bureau. Mais tu n’y arrives pas. Tu as du mal à te concentrer sur ta tâche. Surtout avec un seul bras disponible. - Je suis marié. - La blague. Tout le monde l’est à ton âge. N'importe qui l'est. C'est normal. Enfin. Pour certains ça l’est. C'est insensé d’appliquer les même règles à tous. Tu serais bien resté célibataire mais pour ta carrière. Ca fait tache. Tu ne veux pas parler plus que ça. Alors tu te replonges dans les comptes, prétendant qu’elle n’est plus là.

_________________
teach me how to love
can't really stay far



Dernière édition par Gabriel Fitzpatrick le Sam 25 Aoû - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : vendeuse de lingerie fine, elle a sourire accrocheur et le regard quémandeur.
- ADJ : 23
- COMPTES : nop.
- DISPO RP : fiche de prés là
- © : ultraviolences / icons (solosands & Solsken)
- TES CREDITS : 45
- MESSAGES : 27
- DATE D'INSCRIPTION : 04/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Ven 27 Juil - 23:20

La douceur au bout des doigts, la chaleur après l’effroi. Elle glisse la belle sur les ecchymoses en constellation, la tendresse dans ses actions. Captivée par le visage marqué et les reliefs des traits. Elle oublie un peu la poupée la maladresse passée et la haine galvanisée envers le sexe opposé. Sous les effleurements et les murmures tremblants. Volant l’intimité et les distances de sécurité, elle presse ses phalanges sur cette gueule d’ange. Et il tressaille sous la caresse, piégé face à cette proximité. Coincé entre le bureau et la belle. Pourtant, son regard s’accroche, quand elle se disloque. Un sourire léger se dessine sur ses lèvres pincées et elle attend sagement une opportunité, une porte pour s’insérer dans le manège de l’étranger. « Un contre temps. » Mais les réponses manquent sous les quelques mots balancés, pas d’indices pour se raccrocher. Pas d’emprise pour y installer son vice. Juste quelques syllabes pour ne pas se montrer trop aimable. « Vous restez toujours si tard ? » Pourtant il relance l’orphelin le sujet. Lui qui se cachait bien trop souvent dans des silences pour évincer la démence. Il essaie de comprendre, d’apprendre un peu plus sur la môme incendiaire, d’appréhender son calvaire. « De temps en temps. » Et elle s’amuse elle, à lui rendre l’appareil. Conclusion vague comme lui. Discussion difficile sous les barrières dociles. Quête pour le provoquer ou pour l’amuser. Violet elle a envie de le tester. Mais il vient la stopper net avec une évidence muette. « Je suis marié. » Et la violence des propos, l’insinuation déplaisante qu’elle n’est qu’une tentatrice, une prédatrice. Elle reste con la gamine, les sourcils froncés sous le corps qui recommence à s’agiter pour l’éviter. Et elle se détache un peu froissée, retrouvant cette même haine qui ne l’a jamais vraiment quittée. Quittant la pièce, elle murmure un comme tout le monde, avant de disparaitre dans la boutique pour enfiler l’ensemble bleu et continuer de faire comme si de rien n’était. Car s’il voulait jouer, elle pouvait s’amuser. Mais ce serait elle qui lancerait les dès.

_________________


you know i'm no good
take the mirror from the wall so i can't see myself don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts i'm the one i fear the most...
Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Patron d'une multinationale de lingerie
- LOGEMENT : Villa
- NEED TO KNOW : - il a pas su ce qu'était l'amour, même quand sa femme a voulu lui montrer. imperméable.
- il a rencontré une femme qui lui fait ressentir un tas de choses pour la première fois. il ne peut pas l'ôter de son esprit.
- il aime sa femme, mais pas comme elle aimerait.
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal&lee&maya&ley
- DISPO RP : oui
- © : Thinkky & junkiie
- TES CREDITS : 77
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t157-gabriel-classy-broody http://nochoices.forumactif.com/t198-gabriel-37-ans-gerant-d-une-multinationale-de-lingerie-caste-1-distnt-et-froid-aux-premiers-abords http://nochoices.forumactif.com/t199-puce-electronique-de-gabriel
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Sam 25 Aoû - 0:09

Elle est la de temps en temps. Le pire c’est que tu sais qui elle est. La beauté brisée qui te hante et qui te fait surveiller le magasin plus que les autres. T’es pas mieux qu'elle cela dit. Tu t’es crashé dans une vie qui ne te fait pas bondir le palpitant. Ta carrière te plaît mais à quoi bon quand on ne partage rien ? Ta femme est comme une amie avec qui on apprend que l'amour n’est pas si aisé. Si naturel quand on connaît pas. Complémentaire selon des calculs savants. Bien sur.

Ses traits sont ta damnation. Tu ne sais pas ignorer sa présence quand tu viens. Tout ton corps réagit. Tu aimerais ne pas être celui qui flanche. Mais quand tu as compris que ta femme s’amusait ailleurs. Tu as déchanté. Pourquoi ne testerai tu pas ? Parce que tu es intègre ? La blague. Tu fais illusion en tout cas tes pensées ne sont pas pures. Loin de là. Elle lui rappelle qu'être marié, dans cette société, ça veut pas dire la même chose. Juste que tu ne vis pas seul. Une bague ne te rend pas heureux. Tu ne réagis pas et prétend que tout va bien. Que tu dois faire les comptes. Pour ensuite te lever. La suivre. L’attraper par la taille, la plaquer contre la paroi du mur. Tes mains jouent sur son dos. Ta bouche vient attaquer la peau de son cou. Tu as tenu assez. Il est temps que toi aussi tu saches à quoi ça ressemble d'être vivant. Âme errante cherchant un port d’attache. Tu te colles violemment sur elle. Tu sens son odeur. Tu la retournes. Prends ses lèvres. - Tu as raison. On a qu'une vie c’est ça ? - Mais une partie de toi a honte. Tu n'es pas de ceux qui cèdent si facilement. Et si c’était elle le problème ? Et si t'étais juste pas censé résister ?

_________________
teach me how to love
can't really stay far

Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : vendeuse de lingerie fine, elle a sourire accrocheur et le regard quémandeur.
- ADJ : 23
- COMPTES : nop.
- DISPO RP : fiche de prés là
- © : ultraviolences / icons (solosands & Solsken)
- TES CREDITS : 45
- MESSAGES : 27
- DATE D'INSCRIPTION : 04/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Sam 25 Aoû - 0:48

Fuite prématurée pour combler le silence oppressant. Sous les insinuations dérangeantes, sous les confessions évidentes. Mariage mensonge, alliance entre les songes. Bridés à ce qu’on a leur à donner. Partenaire hasardeux pour éviter les enjeux. Cette malédiction guide leur routine médiocre, rythme leurs espoirs précoces. De s’échapper de ce système affamé, de glisser loin des yeux curieux pour être vraiment heureux. Mais il n’y a pas d’échappatoire, pas d’issue de secours notoire. Juste la réalité imposée, le système déchet. Et la poupée elle se dégage face à l’insolence de son patron. Face à cette vérité que chacun est coincé dans sa case bien étiquetée. Celui ci ne ressentant même pas l’envie de se rebeller, de contrer cette vie qu’on lui a imposé. Elle ne lui demandait pas autant l’enfant. Car le choix dépend de l’instinct. Et il semble se combler dans cet équilibre malsain.

Alors elle se dégage la jolie loin de cet interdit. La haine brouillant ses pensées, la colère dévorant son calme supposé. Lionne en cage, qu’on a mis entre les barreaux pour un préjugé. Comme si elle avait la gueule des femmes faciles, des corps dociles. Elle refuse de rester, la fierté bien trop grande pour s’abaisser. Mais l’agitation contre ses motivations. Quand sa carcasse se retrouve contre le mur et que des mains déjà sévissent dans son dos. Grognement sous l’audace et la soumission. Le blond continue son refrain, sa bouche saisissant la peau blanche de son cou pour planter un baiser enflammé. Et elle murmure la poupée agacée mais à la fois tiraillée. « Qu’est ce que … » L’homme se presse sur la silhouette, se colle contre l’ossature délicate et elle le sent Violet tout contre elle. Un peu de panique dans les prunelles océans, et l’envie de fuir précipitamment. Car elle ne pensait pas que le bombe exploserait si facilement. Et il la retourne Gabriel, il se perd dans son impulsivité pour mieux céder à toutes les barrières imposées. Puis les lèvres viennent se trouver brutalement sous les grands yeux écarquillés, sous l’étonnement entier. « Tu as raison. On a qu'une vie c’est ça ? » Et elle le repousse la poupée, complètement déboussolée. Par les frictions et les frissons. Par les désirs brûlants et les fantasmes surprenants. « Qu’est ce qu’il te prend !? » Le vouvoiement s’efface sous la familiarité, sous la voix excédée par la colère et l’envie misère de recommencer. Mais elle ne montre rien la gamine, elle avale chaque émotions pour ne pas montrer le moindre signe de fragilité. Pour garder ce masque si facile à porter. « J’ai jamais insinué ça ! T’es mon putain de supérieur Gabriel ! » Le souffle court, les rougeurs qui montent aux pommettes. Elle rayonne la beauté sous sa fureur désemparée. Le coeur encore meurtri par les battements accélérés. « Pourquoi t’as fait ça ? » Et la curiosité quand même, le besoin de savoir lorsqu’elle ressent toute cette frustration entre ses os.
Car elle ne comprend plus ce qui lui veut son bourreau.

_________________


you know i'm no good
take the mirror from the wall so i can't see myself don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts i'm the one i fear the most...
Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Patron d'une multinationale de lingerie
- LOGEMENT : Villa
- NEED TO KNOW : - il a pas su ce qu'était l'amour, même quand sa femme a voulu lui montrer. imperméable.
- il a rencontré une femme qui lui fait ressentir un tas de choses pour la première fois. il ne peut pas l'ôter de son esprit.
- il aime sa femme, mais pas comme elle aimerait.
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal&lee&maya&ley
- DISPO RP : oui
- © : Thinkky & junkiie
- TES CREDITS : 77
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t157-gabriel-classy-broody http://nochoices.forumactif.com/t198-gabriel-37-ans-gerant-d-une-multinationale-de-lingerie-caste-1-distnt-et-froid-aux-premiers-abords http://nochoices.forumactif.com/t199-puce-electronique-de-gabriel
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Sam 25 Aoû - 1:05

Il pensait que les femmes c'était simple. Qu'il suffisait de les laisser faire. Il supposait mal. Il n’y comprenais rien du tout. Il était complètement à la ramasse et pourtant tout en lui la désirait. Plus qu'il ne se le permettait. Il pense qu'il se donne enfin. Qu'il cède. Mais la tigresse se refuse à lui. Déclare qu'elle n’a jamais voulu ça. Qu'il a fabule. Alors il recule. Fronce les sourcils. Il se dresse. Il la regarde. - Ok. - Son orgueil, sa dignité, écorchés, il retourne à son bureau et en ferme la porte. Il s’assied sur le sol contre celle ci. Il est fatigué. Il a eut une journée de merde. Tout ce dont il est capable c’est de songer à ce joli brin de fille qui le fait rêver. Une jolie illusion. Ce qu'il n’a pas et n’a jamais eu. Il ne touche pas sa femme. Ne sera jamais père. Il reste là, le souffle court, le boxer étroit. Il n’a rien compris et pourtant. Elle est ce qu'il veut. Il faut qu'il sorte. Il ouvre la porte et se précipite dehors. Manque un meuble et s'étale l'épaule droit devant. Il se relève grognant et finit par aller chercher ses affaires. Vaut mieux qu'il rentre. Il sort. Mais bien vite il tient plus. Son épaule le lance. Il s'assied sur un banc. Face à la boutique. Il observe les dernières personnes rentrer. Et il comprend. Il ne veut pas rentrer. Lui.

_________________
teach me how to love
can't really stay far

Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : vendeuse de lingerie fine, elle a sourire accrocheur et le regard quémandeur.
- ADJ : 23
- COMPTES : nop.
- DISPO RP : fiche de prés là
- © : ultraviolences / icons (solosands & Solsken)
- TES CREDITS : 45
- MESSAGES : 27
- DATE D'INSCRIPTION : 04/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Sam 25 Aoû - 1:37

Le refus violent, le rejet frustrant. Il s’écarte l’homme loin de la lionne. L’air blessé par les mots employés. L’égo froissé par les échos familiers. Le visage fatigué, la gueule cassée. Il est piégé face au regard agité et il ne sait pas comment fonctionner. Face à l’incompréhension, face à cette tension. Il recule, le corps dressé prêt à décamper. Et même pas une défense, juste l’abandon avant la condamnation. « Ok. » Pas le temps de répondre, pas le temps de se rattraper. Il dégage le blond, comme si rien ne s’était passé. Fuite prématurée pour ne pas avouer la vérité. Fierté et virilité quand le cliquetis se ferme rapidement. Il s’écarte et la laisse seule, avec ses questions et son anxiété. Et cette foutue culpabilité, celle qui frappe sans s’arrêter. Elle se sent conne la poupée, mais à quoi il s’attendait. Qu’est ce qu’il voulait ? Elle voudrait Violet juste s’infiltrer dans ses pensées, résoudre les énigmes de ses songes pour contrer les mensonges. Mais il ne lui laisse que ce silence, que cette indifférence. Et cet enfermement dure plusieurs minutes. Alors qu’elle n’a toujours pas bougé, qu’elle ne sait pas comment s’exécuter pour se rattraper. Mais Gabriel réapparait et il se précipite jusqu’à l’entrée, sans même la regarder. « Gabriel… » Elle essaie la jolie de récupérer le déni. Mais il tombe l’interdit, s’explose dans un grognement oppressant et détale à la sortie. Pour s’asseoir sur le banc d’en face de la boutique, la mine fatiguée de lutter. Et Violet elle s’expose, elle explose. « Putain tu vas pas me faire ça… » Soupir lassé face à la situation complexe. Le regard se perd à l’extérieur, vogue sur la ruelle obscure pour guetter la moindre silhouette à proximité. Puis les prunelles s’accrochent aux caméras et tant pis pour ça.

Elle sort elle aussi à son tour, le corps toujours dénudé et le visage tuméfié de rougeurs. Et vite elle vient à sa hauteur et attrape sa main sans rancoeur. « S’il te plaît suis moi avant que j’attrape froid. » Et elle le tire doucement la poupée pour qu’il revienne dans la boutique avec elle. Il suit malgré lui et elle ferme la jolie. Les stores, la porte. Elle éteint les lumières avant de récupérer sa paume pour l’amener dans le bureau. Et elle l’oblige la beauté à s’asseoir, quand elle s’assoie sur lui sans lui demander son avis. Qu’elle sent contre elle son intimité réveillée, et les frissons endormis. Elle ne dit rien, pas un mot, elle lui enlève son t-shirt tout doucement pour éviter la moindre douleur. Les doigts glissant sur les ecchymoses de la peau tachée, et sur l’épaule alertée. Et peut être qu’elle lui offre une ouverture, peut être qu’elle se fait un peu moins dure. Quand elle dépose ses lèvres sur le bras tout doucement, qu’elle lui offre un peu de réconfort à la place de remords.

_________________


you know i'm no good
take the mirror from the wall so i can't see myself don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts i'm the one i fear the most...
Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Patron d'une multinationale de lingerie
- LOGEMENT : Villa
- NEED TO KNOW : - il a pas su ce qu'était l'amour, même quand sa femme a voulu lui montrer. imperméable.
- il a rencontré une femme qui lui fait ressentir un tas de choses pour la première fois. il ne peut pas l'ôter de son esprit.
- il aime sa femme, mais pas comme elle aimerait.
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal&lee&maya&ley
- DISPO RP : oui
- © : Thinkky & junkiie
- TES CREDITS : 77
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t157-gabriel-classy-broody http://nochoices.forumactif.com/t198-gabriel-37-ans-gerant-d-une-multinationale-de-lingerie-caste-1-distnt-et-froid-aux-premiers-abords http://nochoices.forumactif.com/t199-puce-electronique-de-gabriel
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Sam 25 Aoû - 23:20

Il pense à ce qu’il a failli faire ce soir. il se traiterait de fou. d’imbécile. Il se fait, mais elle l’a envoûté,. Il ne sait pas faire autre chose que poser ses yeux dessus. Il aimerait se jeter la tête dans un mur, un arbre, une porte, n’importe quoi qui réunirait ses deux neurones qui ont du imploser. Mais il reste là, passe sa main dans ses cheveux, souffle. Son épaule lui fait mal, plus qu’avant. Il tient son flanc qui a pas aimé non plus. Sa femme va se demander ce qu’il a foutu. Il ne comprend pas qu’elle reste avec lui. Parce qu’elle n’a pas le choix ? Cette fichue société qui condamne des âmes errantes. Il se laisse tomber sur le dos du banc quand elle réapparaît. Tout son corps réagit. Il sourit en entendant ce qu’elle dit, mais ne bouge pas, puis se laisse faire, grimaçant. Elle ferme tout. Elle le traîne dans le bureau. Il se laisse faire, ne dis rien, respire tant qu’il peut. Il sait très bien qu’elle l’attire, comme avant qu’il soit marié, quand il était encore libre de choisir qui il voulait. L’avait il un jour été ? Etait il voué à aimer une femme qu’il n’aurait pas et avoir une femme qu’il n’aimait pas ? Elle l’assied, puis prends place. Il tremble, il frémit quand elle ôte son t-shirt. Elle touche, il réagit, elle le frôle, il meurt chaque fois. Elle déose unbaiser sur sa peau, ilsuccomre. Sa tête vient se poser sur elle, sa poitrine. Pas d'indécence, il ne dit rien. - Je ne ferais rien. Si tu ne le demandes pas. - Il ne s’y laissera pas prendre deux fois. Pourtant, il relève les yeux, les plante dans les siens. Le regard qu’il lui lance vaut tous les mots. Tous les maux. Il ne sait pas aimer, il veut qu’elle lui montre.

_________________
teach me how to love
can't really stay far

Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : vendeuse de lingerie fine, elle a sourire accrocheur et le regard quémandeur.
- ADJ : 23
- COMPTES : nop.
- DISPO RP : fiche de prés là
- © : ultraviolences / icons (solosands & Solsken)
- TES CREDITS : 45
- MESSAGES : 27
- DATE D'INSCRIPTION : 04/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Sam 25 Aoû - 23:52

Espace retrouvé, cachette d’intimité. Ils se tournent autour les opposés, sans oser après le rejet. Retour en arrière pour reprendre leurs repères. Elle guide la cadence dans cette danse la démente. Les phalanges accrochées à la main frissonnante, ancrage avant le carnage. Et elle s’impose l’osmose dans le confort de la proximité. Dans l’étreinte des deux corps étrangers. Elle s’expose au danger, avec cette boule dans les entrailles. Car elle ne veut pas prendre des risques vains. Joueuse compulsive à l’habituel qui préfère mettre les cartes sur table avant de s’empourprer dans un merdier. Elle s’expose sous les yeux ecchymoses. Avec ses doutes dans ses grandes prunelles écarquillées. Quand elle s’assoit sur lui et qu’elle se cache derrière son déni. Il te plait, avoue le. Elle nie la jolie toutes ses pensées abruties. Elle vérifie les hématomes en lui élevant son t-shirt, infirmière précaire qui s’inquiète pour sa misère. Les doigts glissent sur la peau doucement, défilent sur les courbes carrées, marquées par les teintes bleutées. Et au fond, elle sent cette douleur difficile, ce rappel soudain de ses plaies à elle. Coupures sur son abdomen, origine de sa méfiance et de sa violence. Alors elle lance les dès, elle vient soigner dans la tendresse maquillée. Sous un baiser innocent, réconfort plaisant. Elle goûte aux saveurs interdites, avec une sincérité étonnante et une douceur inédite. Poupée plus habituée à jouer, à manipuler qu’à vraiment se montrer. Elle dépose les armes sur le côté juste pour se découvrir un peu. Mais c’est lui qui se découvre le plus, qui vient manifester son désespoir. Quand sa tête se repose sur sa poitrine sans un mot, quand il se dessine dans sa fragilité et qu’elle reste étonnée la beauté. Les phalanges glissant dans les mèches blondes, elle caresse lentement les épis, un sourire léger sur ses lèvres rosées. « Je ne ferais rien. Si tu ne le demandes pas. » Et Gabriel il fait preuve de respect,  il la noie sous la curiosité. Lui qui se cache souvent dans le silence, pour se préserver, il se met à nu sans même se dénuder. Et ça la touche la poupée. Cette transparence absolue, cette innocence cohue. « On va y aller doucement d’accord ? » Douceurs entre les lèvres face au regard blême. Prunelles témoins de tout ce qu’il retient. « Serre moi. » Murmure léger quand elle attrape son visage entre ses mains. Caresses tendres contre sa mâchoire. Toucher innocent jusqu’à qu’elle cède un instant. Sous son nez qui flirte avec le sien, sous son souffle qui s’immole contre sa bouche. Elle craque Violet l’espace de quelques secondes, elle se laisse faire sans y songer. Elle dépose ses lèvres contre les siennes avec une délicatesse incroyable, savourant l’interdit sans mépris.
Car elle en a tout simplement envie...

_________________


you know i'm no good
take the mirror from the wall so i can't see myself don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts i'm the one i fear the most...
Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Patron d'une multinationale de lingerie
- LOGEMENT : Villa
- NEED TO KNOW : - il a pas su ce qu'était l'amour, même quand sa femme a voulu lui montrer. imperméable.
- il a rencontré une femme qui lui fait ressentir un tas de choses pour la première fois. il ne peut pas l'ôter de son esprit.
- il aime sa femme, mais pas comme elle aimerait.
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal&lee&maya&ley
- DISPO RP : oui
- © : Thinkky & junkiie
- TES CREDITS : 77
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t157-gabriel-classy-broody http://nochoices.forumactif.com/t198-gabriel-37-ans-gerant-d-une-multinationale-de-lingerie-caste-1-distnt-et-froid-aux-premiers-abords http://nochoices.forumactif.com/t199-puce-electronique-de-gabriel
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Dim 26 Aoû - 0:43

Elle a pas l’air farouche mais pas plus habituée que lui. Elle aussi on lui a apprit à suivre les règles d’une agence qui se croit tout permis. Elle aussi on l’a mit dans une boite, lui a donné le mode d’emploi et hop là. Enfermé dans des carcans. On leur a donné un chemin à suivre, peu importe ce qu’il s’y trouve. Lui, il a toujours suivi jusque là. Observant, admirant. Il suivait les règles, il savait pas pourquoi. Et puis il a compris, on les suit jusqu’à ce qu’on trouve celle qu’on ne peut pas. Qui nous empêche de vivre en respirant à pleins poumons. Et là sa bouffée d’air, ses poumons fonctionnent quand elle est à côté. Il est perdu le pauvre, perdu dans les méandres des trucs gravés dans sa tête, et sa puce si on va par là. Elle veut y aller doucement. Elle le veut. Il reste à l'observer, sa main caresse sa joue, il s'imprègne en fermant les yeux. Il reste contre elle et la ramène plus contre lui, grimace, mais s’en moque. Elle veut qu’il serre, alors il le fait, et dans son étreinte tout y passe. Tout ce qu’il n’a jamais ressenti avant. Une explosion qui le fait trembler. C’était ça qu’il a raté tout ce temps ? Il ne se rue pas sur ses lèvres, mais il la regarde avec gourmandise. Mais elle le laisse faire, il aura ce qu’il a besoin. He craves for it. He needs her. In his life. In his sheets. Him inside her. Il se perd en elle, sans la toucher.

_________________
teach me how to love
can't really stay far

Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : vendeuse de lingerie fine, elle a sourire accrocheur et le regard quémandeur.
- ADJ : 23
- COMPTES : nop.
- DISPO RP : fiche de prés là
- © : ultraviolences / icons (solosands & Solsken)
- TES CREDITS : 45
- MESSAGES : 27
- DATE D'INSCRIPTION : 04/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Dim 26 Aoû - 1:29

Jeu dangereux, attirance pernicieuse. Ils glissent les inconnus sous les enjeux. Les envies prenant le dessus sur les interdits. Ils s’essoufflent sous la tension limpide, les désirs ivres. Abaissant leurs cartes sous la réalité infâme. Ils s’apprivoisent simplement les antithèses, sans mots et sans échos. Juste leurs gestes pour se découvrir, pour s’approprier, comprendre qui se cache derrière les prunelles fatiguées. Et il se livre lui à la folie. Il se confie sans hésitation, s’offrant dans une quiétude délabrée. Quelques mots pour qu’elle lui dise, le guide dans ce manège. Ritournelle de sensations au milieu des frissons. Alors elle le dirige lentement l’aimant. Avant de se rattraper à son souffle saccadé, de savourer ses saveurs acidulées. Baiser délicat avant les éclats, bras qui l’encerclent le dégât. Elle se love la jolie contre lui. Elle se glisse contre son corps sans effort. Glissant ses doigts sur sa nuque, pillant ses lèvres avec douceur. La chaleur monte d’un cran, sous la frustration qui s’étend. Ça fait tellement longtemps qu’elle n’a plus touché quelqu’un. Par pure rébellion, ou pour ne pas donner droit à cette organisation. Manque de frictions, absence d’émotions. Monde parallèle de mannequins en silicone qui vivent dans une prison dorée. Et peut être qu’elle s’enflamme un peu trop vite la poupée. Car elle veut le sentir en entier, sans frauder. Elle veut le sentir contre elle sans qu’ils explosent l’équilibre brûlant. Alors elle murmure la poupée, tout contre ses lèvres, promesse salée, permission prématurée. «  Touches moi … » La bouche revient attraper la sienne plus passionnément, cran de sécurité enlevé. Et elle s’écarte encore un peu pour glisser quelques soupirs sous entendus. « On ne va pas aller trop loin mais on peut s’amuser un peu. » Sourire carnassier, visage poupin qui se révèle plus sauvage. Elle reprend la cadence, glisse sa langue entre ses lèvres sous la frustration intense et le besoin de se l’approprier. Quand ses doigts viennent s’amuser contre son torse, caresses tendres avant la déchéance. Elle défait sa ceinture lentement l’ange déchu, avant de la balancer au sol et son corps se met à bouger tout doucement sur lui. Ondulations tremblantes contre le trône de chair, pour lui faire vivre un enfer.

_________________


you know i'm no good
take the mirror from the wall so i can't see myself don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts i'm the one i fear the most...
Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Patron d'une multinationale de lingerie
- LOGEMENT : Villa
- NEED TO KNOW : - il a pas su ce qu'était l'amour, même quand sa femme a voulu lui montrer. imperméable.
- il a rencontré une femme qui lui fait ressentir un tas de choses pour la première fois. il ne peut pas l'ôter de son esprit.
- il aime sa femme, mais pas comme elle aimerait.
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal&lee&maya&ley
- DISPO RP : oui
- © : Thinkky & junkiie
- TES CREDITS : 77
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t157-gabriel-classy-broody http://nochoices.forumactif.com/t198-gabriel-37-ans-gerant-d-une-multinationale-de-lingerie-caste-1-distnt-et-froid-aux-premiers-abords http://nochoices.forumactif.com/t199-puce-electronique-de-gabriel
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Lun 27 Aoû - 1:36

Elle a décidé de le rendre fou. La prude a disparue. La sauvage a fait son apparition. Il ne sait même plus ce qu'il fait tant les sensations l'assaillent. Il savoure chacun dez contacts. Ses lèvres sur les siennes. Ses doigts sur sa peau. Il lutte contre l'envie d'aller plus loin, impatient. Il ne connait pas. Il découvre. Il subit. Il aime pourtant ce qui naît en lui. Elle l'embrasse. Il répond avec fougue mais douceur. Toujours persuadé qu'elle va disparaitre. S'enfuir. Le laisser lui et ses nouvelles émotions. Il tremble. Son corps ne comprends rien. Panique à bord le monsieur. Elle le touche tant qu'il sent sa peau rougir. Chauffer. Va t'il fondre? Les gens aiment cet abandon ? Ce renoncement de soi ? Ce contrôle offert ? Il n'a jamais été doué pour donner le contrôle aux autres. Mais il a peur. S'il l'effraie. Il la perd. Il en sait pas pourquoi encore. Mais ce n'est pas envisageable. Ses mains à lui obéissent quand elle lui demande enfin de kz toucher. Il la frôle. Frissone. Se perd un peu. Il a besoin de ce qu'elle donne. Même si ce n’est pas de l'amour. Il a oublié son prénom. Elle lui dit qu'ils ne feront rien de trop inconvenant. Qu'ils peuvent s'amuser. Il ne s'amuse pas lui. Il brûle. Il est incandescence. Il respire bruyamment. Grimace. Elle est belle. Elle est magnifique. - Je ne sais pas faire ça. Je.. ça n'a jamais été amusant pour moi. - Qu'il dit dans un souffle quand elle joue avec sa ceinture puis se frotte. S'amuser ? Le torturer oui. Parce qu'il veut plus. Il la veut elle. Mais il se sent aussi coupable. De faire ça. De vouloir le faire. D'être là. - Je ne sais pas si je veux ma'rreter. Ou si je saurais recommencer si on cesse. - Il est honnête. Tout ça c’est bouleversant. Son monde a explosé. Il cherche ses lèvres et y dépose des baisers doux. Qu'est il en train de faire ?

_________________
teach me how to love
can't really stay far

Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : vendeuse de lingerie fine, elle a sourire accrocheur et le regard quémandeur.
- ADJ : 23
- COMPTES : nop.
- DISPO RP : fiche de prés là
- © : ultraviolences / icons (solosands & Solsken)
- TES CREDITS : 45
- MESSAGES : 27
- DATE D'INSCRIPTION : 04/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Ven 31 Aoû - 6:30

Innocence abandonnée pour quelques vices éhontés, frustration accumulée depuis les années. Elle se libère la poupée de cette bulle de froideur, de sa sécurité en repères. Cassant les limites pour s’approprier ce qui est hors limite. Envie de profiter, de s’amuser, de sourire plutôt que de penser. Elle ne réfléchit plus vraiment la jolie. Entre folie et déni. Entre désir et martyr. Car il y a toujours ces risques derrière les murs bien érigés, les images faciles à trouver, les masques aisés à faire tomber. Et les conséquences à payer… Bien plus couteuses que les étiquettes déjà accolées à leurs tempes. Mais elle oublie Violet, ou elle fait semblant d’effacer cette réalité juste pour respirer au travers de ses lèvres. Et ça fait un putain de bien de se sentir en vie, de ne pas faire ça juste par envie. Quand sa bouche réclame et qu’il s’accable sous la fougue. Douceur entre la passion et la tension, précaution du patron pour éviter le moindre faux pas. Il répond au baiser avec cette fureur tout en gardant cette tendresse, vulnérabilité sous son corps qui brûle face à l’étreinte de fracas. Il tremble l’inconnu sous la cohue. Face à cet imprévu, face à la poupée qui se rue à ses lèvres pour réapprendre à respirer. Découverte des silhouettes avant des caractères. Ils s’apprivoisent les opposés avec leur toucher. Et il la frôle, lui, quand elle quémande un peu de cette hérésie. Frissons sur la peau sous l’écho des doigts froids. Elle gesticule un peu la môme sous les tremblements, de la chaleur dans le ventre et de la fièvre dans les pensées. Et peut être qu’elle va trop vite pour réellement songer à ce qu’elle fait… Mais lui il se rappelle de leurs conditions damnées. Entre son souffle saccadé et sa grimace prématurée face à la beauté. Il hésite, puis il persiste. « Je ne sais pas faire ça. Je.. ça n'a jamais été amusant pour moi. » Mais elle ne s’arrête plus la poupée, quand elle arrache la ceinture avant d’onduler sur son bassin. Malgré la curiosité de ses mots, malgré les mystères derrière les échos… « Je ne sais pas si je veux m'arrêter. Ou si je saurais recommencer si on cesse. » Et c’est là où elle se paralyse la belle, se rendant compte de la complexité de ce qu’il est. De la nature timide aux désirs nuisibles. De la fragilité à la dureté du masque qu’il s’est crée. Elle se calme un peu la poupée sur son trône de chair, elle vient se reposer sur ses reins, la tête un peu penchée sur le côté alors qu’elle l’observe dans son entièreté. Et il revient Gab pour piller un peu plus les lèvres, pour s’ancrer à leur dilemme. Baisers doux, répétitifs et si corrosifs. Elle dépose ses phalanges sur la gueule d’ange. Caressant doucement l’angle de sa mâchoire, flirtant avec les poils de sa barbe tendrement avec un sourire léger presque réconfortant. « On peut se stopper si tu préfères ? Je ne veux pas te brusquer. » Et elle vient sceller ses mots en rattrapant ses lèvres délicatement juste pour mémoriser l’instant avant de se reculer lentement. Ses doigts glissant de son visage à son cou pour mieux érafler sa nuque. Elle reste ainsi la jolie. Les yeux grands écarquillés et la bouche rougie par les baisers. Pas habituée à ce qu’un homme veuille bien plus d’elle qu’un simple coup à tirer. La poupée ayant toujours été traitée comme un jouet.

_________________


you know i'm no good
take the mirror from the wall so i can't see myself don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts i'm the one i fear the most...
Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Patron d'une multinationale de lingerie
- LOGEMENT : Villa
- NEED TO KNOW : - il a pas su ce qu'était l'amour, même quand sa femme a voulu lui montrer. imperméable.
- il a rencontré une femme qui lui fait ressentir un tas de choses pour la première fois. il ne peut pas l'ôter de son esprit.
- il aime sa femme, mais pas comme elle aimerait.
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal&lee&maya&ley
- DISPO RP : oui
- © : Thinkky & junkiie
- TES CREDITS : 77
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t157-gabriel-classy-broody http://nochoices.forumactif.com/t198-gabriel-37-ans-gerant-d-une-multinationale-de-lingerie-caste-1-distnt-et-froid-aux-premiers-abords http://nochoices.forumactif.com/t199-puce-electronique-de-gabriel
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Jeu 13 Sep - 16:57

Elle s’arrête. Elle ne bouge plus. Elle te demande si tu veux arrêter. Saufque madame a donné envie à monsieur. Elle veut jouer, tu joues. mais aimera t’elle les conséquences ? Ta femme s’amuse. Pourquoi tu ne devrais pas savoir, toi aussi, ce qu’il se passe. Quand deux corps s’entrechoquent. Quand deux corps s’unissent. Merde. t4es faible. et pour une fois, tu te laisse aller. Tu oublies vite que ton épaule te fait mal. Tu chouineras plus tard - la blague. Tu te lèves, la porte sur toi, va contre le mur et tes lèvres dévorent sa chair sans vraiment s'arrêter pour respirer. Si elle recule cette fois tu n’y reviendrais pas. Fatigué, - et ça fait mal - tu descends sur le sol, la pose délicatement et embrasse son corps, enflamme sa peau, tes lèvres. Tu niches ta tête contre sa poitrine, tu déposes quelques naiser, reviens à sa bouche. Ton corps ne te répond plus et ta raison s’est évanouie. Son corps te rend dingue, ses lèvres, sa peau. Quel démon t’a piqué ? Tu te poses à côté d’elle, ton souffle court. Tu souris. - Je veux pas te brusquer, on arrête là ? - Tu te venges éhontément. Elle veut te donner et retirer. toi aussi tu sais faire. - Tu rates un truc - Que tu dis, posant ton doigt sur sa cuisse, caressant du bout du doigt tout doucement. Tu as du mal à respirer. Tu t’en sortiras pas en vie de ça. TU tourne la tête à nouveau vers le plafond et te permets de grimacer. Tu vas le sentir passer après.

_________________
teach me how to love
can't really stay far

Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : vendeuse de lingerie fine, elle a sourire accrocheur et le regard quémandeur.
- ADJ : 23
- COMPTES : nop.
- DISPO RP : fiche de prés là
- © : ultraviolences / icons (solosands & Solsken)
- TES CREDITS : 45
- MESSAGES : 27
- DATE D'INSCRIPTION : 04/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Jeu 13 Sep - 17:46

La douceur s’évanouit quand la cadence s’emballe sous la folie. Elle quémande la jolie s’il veut un arrêt, la peur dans les entrailles sous le désir infâme. Envie de s’amuser un peu, de toucher pour mieux sentir la chaleur dans ses veines serrées. Et il se fracasse sous ses yeux l’envieux. Sous l’impulsion et les frictions. Il abandonne toute raison pour plus de sensations. Et elle s’accroche la beauté face à cette implosion. Les phalanges crispées à la nuque quand il la soulève pour mieux la déposer contre le mur, il dévore le blond sans un remord. Les lèvres pleines, la chair vaine. Il s’approprie la jolie sans songer à cette hérésie. Plus de limites, plus de barrières ahuries. Juste la passion sous la libération. Et ils glissent les étrangers sur le sol face à la douleur. Douceur enterrée et remords biaisés. Il revient lui pour caresser la poupée de ses lèvres, effleurements entre les tremblements. Quand la chaleur monte et que la pression s’effondre en un instant. Puis la tête s’expose sur la poitrine, les baisers continuant de voguer sur la peau veloutée. Et elle oublie Violet ce qu’elle cherchait. L’amusement, le divertissement, la torture lente et assoiffée. Sous cette vengeance prématurée. La bouche revenant attraper la sienne, elle se laisse un peu noyer et il se recule enfin le gamin sous son souffle malsain. «  Je veux pas te brusquer, on arrête là ? Tu rates un truc.  »  Il cherche le blond plein de provocation. Le doigt glissant sur la cuisse dénudée alors qu’elle sourit la diablesse sous l’ivresse. Alors elle revient attaquer, elle se fait encore plus sucrée. Poupée insatiable, poupée affamée. Elle se glisse sur Gabriel, les jambes entourant ses reins, son visage face au sien. Sa langue glissant sur ses lèvres, elle se mordille légèrement avant de cracher son venin.   « J’ai dit que je voulais m’amuser. »  Et les phalanges glissent contre le ventre tout doucement alors qu’elle soulève son sourcil innocemment. Puis la main s’abandonne dans le caleçon alors qu’elle commence à caresser l’interdit délicatement. Les lèvres se glissant dans le cou lentement, elle dévore la peau avant d’accentuer un peu plus ses gestes.
La diablesse se faisant détresse.

_________________


you know i'm no good
take the mirror from the wall so i can't see myself don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts i'm the one i fear the most...
Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Patron d'une multinationale de lingerie
- LOGEMENT : Villa
- NEED TO KNOW : - il a pas su ce qu'était l'amour, même quand sa femme a voulu lui montrer. imperméable.
- il a rencontré une femme qui lui fait ressentir un tas de choses pour la première fois. il ne peut pas l'ôter de son esprit.
- il aime sa femme, mais pas comme elle aimerait.
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal&lee&maya&ley
- DISPO RP : oui
- © : Thinkky & junkiie
- TES CREDITS : 77
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t157-gabriel-classy-broody http://nochoices.forumactif.com/t198-gabriel-37-ans-gerant-d-une-multinationale-de-lingerie-caste-1-distnt-et-froid-aux-premiers-abords http://nochoices.forumactif.com/t199-puce-electronique-de-gabriel
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Mar 18 Sep - 15:53

Ses mains douces, sa fine lèvre, merde, elle est sublime. Tu te noierais dans cet océan d’odeurs et de sensations. si tu n’étais pas persuadé que tu étais un salaud. Tu lui offrais ce que tu aurais du donner à ta femme. Tu étais ignoble. alors pourquoi tu n’avais aucune envie de céder. De dire stop. Elle touche ta nuque et ce simple contact t’électrise. Tu es sur, qu’un bonjour, un baiser sur la joue, et elle ferait de toi un esclave. Une poupée de chair errant pour sa substance. Pour un peu d’énergie. Tu le sais, qu’elle t’envoute, t’emprisonnes, dans des désirs auxquels tu n’échappes pas. Violence. vengeance. Elle se fait sauvage la tigresse. elle n’aime pas, non, tu n’auras pas le dessus. Elle enflammera ta peau, que tu le veuille ou pas. Entre haine et une autre chose que tu te refuses de digérer. Parce que tu as honte. C’est pour toi une première. Des sentiments que tu ne comprends pas. Ses jambes se mettent autour de tes reins. Tu souris. Sur ses lèvres. Sur son corps. Ses lèvres viennent prendre d’assaut ta bouche, sa langue se déploie, glisse sur sa lèvre. Elle mord. Elle ne sait pas, elle, que c’est une chose interdite. De mordre. Mordre. Ton ventre. Le danger approche. Tes yeux suivent le cheminement. Elle n’oserait pas ? Tu ne sens qu’à peine le contact de sa bouche sur ton cou. Sa main est dans ton boxer, et tu ne.. Tu sais plus, tu t'appelles comment déjà ? Tu souffles, tu frémis, tremble, ton sourire s'élargit. cette fille, cette femme, tu ne vas pas y survivre. Tes lèvres fondent sur elle et jouent de ta langue avec la sienne, envoûté, complètement ailleurs, le désir brûlant tout ton être. Tu respires fort, tu ondule, tu ne sais pas, comment lui échapper, ou à l’envie que tu ressens de lui faire payer cette prise de contrôle. i'm not afraid to look insane cuz i'm crazy about you.

_________________
teach me how to love
can't really stay far

Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : vendeuse de lingerie fine, elle a sourire accrocheur et le regard quémandeur.
- ADJ : 23
- COMPTES : nop.
- DISPO RP : fiche de prés là
- © : ultraviolences / icons (solosands & Solsken)
- TES CREDITS : 45
- MESSAGES : 27
- DATE D'INSCRIPTION : 04/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Jeu 20 Sep - 23:44

Danse corporelle, les carcasses s’enlacent. Dans une folie néfaste, dans un calvaire intact. Besoin de se toucher pour ressentir, de s’enfermer dans cette chaleur pour apprendre la douceur. Ils s’agrègent les opposés dans cette découverte précaire. Les phalanges effleurent les courbes, les lèvres embrassent les déliés. Ils savourent l’instant sans se rendre compte des antécédents. Les envies prenant le pas sur la rationalité, ils abandonnent la lutte pour mieux céder. Et la poupée elle se fait envieuse contre le corps sans un remord. Joueuse compulsive qui abuse de ses vices. Elle prend l’interdit pour savourer la folie. Frustration accumulée, carcasse en manque de touchers. Elle oublie le déni. Pourquoi elle s’enfonce dans cette hérésie. Alors elle se fait tentante la quémandante. Quand elle s’assoit sur lui pour mieux lui enlever toutes ces limites. La bouche ouverte, le coeur défait. Elle absorbe son souffle dans un baiser, sa langue lubrique se mêlant aux frictions. Et elle est aventureuse Violet contre sa chair. Quand ses doigts reprennent leurs droits. Quand elle les glisse contre ses reins pour mieux s’éteindre sur son bassin. Emprise intime sous les caresses utopiques. Elle se saisit la folie de son intimité pour mieux l’entendre supplier. Et la réaction est brutale sous le contact. La respiration se saccageant, les tremblements s’enchainant. Il sourit le blond et elle brille la jolie. Quand il rattrape sa bouche pour mieux se l’approprier, quand la langue danse sous la cadence. Sa main de libre vient se glisser sur la mâchoire pour amplifier le contact opaque. Et il se met à onduler lui sous ses mouvements béants. Alors elle accélère la misère ses vas et viens précaires. Puis elle descend la belle sur la chair, pour déposer quelques baisers sur le torse, s’imprégner de chaque courbe. Tendresse au milieu de la fusion. Tentatrice qui glisse jusqu’au bas ventre, le regard brûlant sous les yeux pétillants.

_________________


you know i'm no good
take the mirror from the wall so i can't see myself don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts i'm the one i fear the most...
Revenir en haut Aller en bas
Caste un
avatar



- EMPLOI : Patron d'une multinationale de lingerie
- LOGEMENT : Villa
- NEED TO KNOW : - il a pas su ce qu'était l'amour, même quand sa femme a voulu lui montrer. imperméable.
- il a rencontré une femme qui lui fait ressentir un tas de choses pour la première fois. il ne peut pas l'ôter de son esprit.
- il aime sa femme, mais pas comme elle aimerait.
- ADJ : 31
- COMPTES : Neal&lee&maya&ley
- DISPO RP : oui
- © : Thinkky & junkiie
- TES CREDITS : 77
- MESSAGES : 109
- DATE D'INSCRIPTION : 26/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur http://nochoices.forumactif.com/t157-gabriel-classy-broody http://nochoices.forumactif.com/t198-gabriel-37-ans-gerant-d-une-multinationale-de-lingerie-caste-1-distnt-et-froid-aux-premiers-abords http://nochoices.forumactif.com/t199-puce-electronique-de-gabriel
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Mer 3 Oct - 23:26

Cette femme est le diable Elle a volé ton âme. Tu devrais peut être arrêter. Tu devrais peut être arrêter de réfléchir. Comme si c’était possible. Comme si ton cerveau avait tout autant d’oxygène que d'habitude, le sang, il allait pas par là. Il se perdait ailleurs. Si t’avais pas implosé, ça comptait du miracle. Voilà qu’elle accélère, qu’elle exagère, qu’elle chercher la garce avide. Elle ne sait pas, ce qu’il va se passer. Elle ignore ce qu’elle provoque, ni que tu n’as jamais vécu ça, pas ainsi. Ses lèvres sur ta peau. Non, tu ne peux pas, tu es humain bon sang. Tu comptes bien te venger. Quitte à la faire fuir. mais il faut qu’elle sache, qu’on allume pas un feu pour l’éteindre aussitôt. Toi tu veux la brûler vive. La foutre sur le carreau, qu’il ne reste que des cendres fumantes. Tu savais pas, que tu pouvais ressentir ça, mais la lave coule et tu ne veux pas l'arrêter. Tu inverses la tendance d’un geste, grognant sur ton épaule de merde. Tu la hais, tu l’aimes, t’en sais fichtrement rien. Elle t’a explosé la raison. Tu souris. Un ptit rictus qui ne présume rien de bon, pour elle. Tu baisses sa culotte, et c’est t langue qui va rencontrer sa chair. Tu n’entres pas, tu effleures. De tes doigts, de tes lèvres, de tes dents. Tu caresses sa cuisse. La presse contre tes doigts. Elle te donne faim et c’est là que tes lèvres fondent sur elle, tu embrasses, tu lèches, tu embrasses. Puis ta langue, ta bouche retrouve l’entrée du jardin secret. Tu joues de ta langue, tu t’éclates comme un ptit con. Tu rêves de t’y frotter, mais tu préfères être sur qu’elle en a envie, à tout moment, un simple non, et tu la laisses s’en aller. Quitte à en crever. quitte à rester dur toute la nuit. You’re falling hard pour elle. Son goût. Tu en raffoles à présent. Tu n’es plus qu’incandescence.

_________________
teach me how to love
can't really stay far

Revenir en haut Aller en bas
Caste trois
avatar



- EMPLOI : vendeuse de lingerie fine, elle a sourire accrocheur et le regard quémandeur.
- ADJ : 23
- COMPTES : nop.
- DISPO RP : fiche de prés là
- © : ultraviolences / icons (solosands & Solsken)
- TES CREDITS : 45
- MESSAGES : 27
- DATE D'INSCRIPTION : 04/07/2018
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   Lun 15 Oct - 18:07

Folie pure, aimants accrocs à l’usure. Ils se tentent les contraires dans leurs gestes amers. Caresses du bord des phalanges, effleurements à la lisière des lèvres. Réveil corporel de leurs désirs formels. Ils cèdent petit à petit à l’inconscience de leurs envies. Dans cette danse de démence, frôlant l’ignorance. Rébellion envers cette société à la con. Révolution contre ces limites imposées dans l’union hasardeux de deux étrangers. Ils abandonnent simplement la lutte pour céder aux impulsions. Au bonheur de quelques frissons, à la joie de quelques frictions. Et Violet elle se fait reine sur la chair, calvaire au travers la misère. Proie autrefois abusée et qui aujourd’hui se révèle prédatrice affamée. Elle joue à torturer ce pauvre gars avec ses éclats. Les griffes flirtant avec le danger, réveillant l’intimité. Elle brûle la beauté de son insolence et de son arrogance. Quand elle prend plus ce qu’elle ne donne. Mais la donne s’envole. Sous l’affront de ses mouvements ébullitions, sous sa bouche qui se pavane sur le bas ventre alors que son regard s’immole. La situation s’inverse face à l’ivresse. Le blond reprenant les rênes, les positions inversées. Elle est sous lui la poupée, un sourire en coin pour le provoquer. Lui grognant sous la douleur de son épaule blessée. Il pousse le gamin dans ses retranchements pour faire subir l’innocente. Et son rictus malsain en coin qui n’assure rien de bien. Le ventre se crispe légèrement sous l’appréhension puis Gab il perd patience face à la démence. Et il disparait entre les cuisses, la culotte s’envolant sous ses phalanges. Et elle se paralyse Violet en un instant. Sous les effleurements de ses lèvres, de sa langue, de ses phalanges… La carcasse immobilisée, le souffle coupé. Face à cette intimité nouvelle, cette impatience de dentelle. La main du blond glisse contre la cuisse. Puis le supplice. Elle se cambre directement la poupée sous l’effet. Plaisir instantané sous les lèvres inquisitrices et le calvaire sadique. Cruel marionnettiste qui brûle son pantin désarticulé. Elle est à sa merci la jolie. Et elle se plie sous le toucher lubrique, sous l’appétit physique. Secondes d’inattention où elle ne fait plus gaffe à rien, ses doigts flirtant dans les mèches du blond sous la condamnation. Paupières fermées et respiration défoncée. Elle retient chaque gémissement la poupée puis elle se relève sous la réalité. Elle stoppe cette parade insensée. Quand elle récupère le visage entre ses phalanges, qu’elle soupire contre les lèvres rosées une supplication. « Tout doux. » Pas l’envie de se précipiter, pas le désir de tout foirer. Elle reprend le contrôle avant qu’ils partent trop loin. Trop de pression dans cette situation. « On peut pas craquer. » Elle caresse la mâchoire tout doucement Violet, rappelant les conditions.
Car elle a été trop habituée à n’être qu’une objet.
Et qu’elle revendique un peu de sa valeur en se protégeant le coeur.


_________________


you know i'm no good
take the mirror from the wall so i can't see myself don't wanna see another damn inch of my skull. forget the poems of saints and ghosts i'm the one i fear the most...
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Violet& gabriel - beginning of the end   

Revenir en haut Aller en bas
 
Violet& gabriel - beginning of the end
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
No choices :: Welcome to Heaven :: District one-
Poster un nouveau sujet   Sauter vers: